Lieux notables et monuments

De la plage du Pierrier au Château de Chillon en passant par les Rochers de Naye, Montreux regorge de lieux à découvrir

Le Château de Chillon

Le Château de Chillon Un des plus beaux châteaux médiévaux de Suisse, clé stratégique entre le Pays de Vaud et le Chablais, porte du Valais.

Plus d'infos

Le Château de Chillon sur MyMontreuxLe Château de Chillon sur Wikipedia

Rochers-de-Naye

bg-com_montreux.monuments.rochers_naye.img.title Premier obstacle sur la route des vents d'ouest, le massif jouit d'un excellent enneigement et les skieurs vont chercher dans la Combe de Naye la première neige de l'automne et la dernière du printemps.

L'hôtel a un restaurant self-service au-dessus de la gare, mais, au bout d'un tunnel de 220 m, le restaurant panoramique Plein Roc a une autre allure. Ouvert en pleine paroi verticale, avec deux terrasses aérées, il a une situation unique, surtout au moment du coucher de soleil.

Le Château des Crêtes

Le Château des Crêtes Placé sur une terrasse dominant les berges de Clarens et du Basset, le Château des Crêtes (1865) est un monument majeur du Montreux d'autrefois. Cet édifice néo-renaissance témoigne en effet de l'ouverture d'esprit et de la mobilité des montreusiens d'alors: son propriétaire, Vincent Dubochet, est un enfant du pays qui fit fortune en devenant le premier directeur du gaz parisien. De retour à Clarens, il marquera par sa construction le paysage et les esprits… Après le Château, Dubochet commande encore à l'architecte parisien Emile Hochereau 21 villas construites au bord du lac et bénéficiant du confort d'un service hôtelier. Aujourd'hui une seule, la Villa Krüger, a retrouvé son affectation première. L'ensemble est classé Monument historique.

Gravure tirée de « Montreux », par Eugène Rambert, H. Furrer Publishing, Neuchâtel, 1877

La Statue : hommage à Freddie

Montreux, ville de culture, a accueilli de nombreuses célébrités tout au long des décennies, à l'image du groupe rock anglais QUEEN, emmené par le défunt Freddie Mercury.

Ce dernier était tombé amoureux de la Riviera au point d'y prendre un appartement et d'y enregistrer des albums dans le fameux mais défunt "Mountain Studios" dont l'ingénieur du son n'était autre que David Richards.

Voici 26 ans que Jacky Smith, une fan inconditionnelle et pleine de dynamisme, préside aux destinées du fan club du groupe Queen. L'association fondée en 1974 et basée à Londres, compte plus de 6’000 membres en Grande-Bretagne, certes, mais aussi dans le monde entier.En 1996, ce fan club est intervenu dans les discussions sur l'édification d'une statue en l'honneur de Freddie Mercury, l'opération s'étant avérée impossible à Londres, on a opté pour Montreux, avec le résultat que l'on connaît. Ainsi, en plus des studios d'enregistrement, de l'appartement de la star du côté de Territet et du "Lake House", la statue a fait de Montreux un véritable lieu de pèlerinage pour tout adepte du groupe et son leader.

Venue une première fois sur la Riviera l’année suivant l'inauguration du monument, Jacky Smith est tombée sous le charme de la région, même en hiver. Aussi a-t-elle décidé d'organiser des week-ends d'excursion depuis l'Angleterre dont le premier est organisé le 2 septembre 1997.

montreuxmusic a repris le flambeau dans le même esprit.

Le Château du Châtelard

Première puissance à investir ces terres, vers l'an 1000, le Royaume de Bourgogne y bâtit un « Châtelard », plus couramment nommé « Fort en bois » puisqu’il était en bois. Peu résistant au climat et peu adapté à l’évolution des armes militaires, il ne reste quasiment rien de cette première demeure seigneuriale.

Jusqu’ici dépendante de l’Evêché de Lausanne, la région passe aux mains de l’Evêché de Sion à la fin du XVIIe. A cause d’une guerre contre l’Empereur Rodophe de Habsbourg, l’Evêché de Sion contracte tant de dettes que Boniface de Challans doit céder la région en 1295. Après la période de son appartenance au royaume de Bourgogne, le Châtelard revient entre les mains d’un seigneur laïc du nom de Girard d’Oron.

En 1317, le comte Amédée V de Savoie signe avec le baron du Châtelard un traité historique. Pendant près de six siècles, Montreux sera divisé en deux parties, celle du Châtelard d’un côté et celle des planches de l’autre. Puis, en 1352, le comte Vert Amédée VI de Savoie signe un traité avec François de la Sarraz, lui remettant six cents livres pour transformer le Châtelard en un véritable château.

Presque 100 ans après la mort de François de la Sarraz, son successeur pose la dernière pierre de cet édifice. Jean de Gingins l’aura construit en deux ans seulement. Il est considéré comme le fondateur de la baronnie du Châtelard, forte de 18 villages répartis en 9 mestralies. Amédée VIII, devenu le pape Félix V, s'y installe quelques temps avec toute sa cour.

Avec ses sujets de Montreux, Pierre de Gingins, fils de Jean, mène la guerre aux Valaisans quand les soldats de la proche région de Gessenay et du Pays-d’Enhaut se rallient à l’armée de Gruyère pour envahir et saccager le Château du Châtelard ainsi que toute la région de Montreux (guerre de Bourgognes, 1476). Au château voisin de la Tour-de-Peilz, l’affrontement aux troupes du Simmenthal se soldera par le massacre du baron du Châtelard et de 500 de ses hommes.

Amédée de Gingins obtint en 1490 la restitution de la seigneurie pour son neveu François, qui institua six ans plus tard un conseil de trente personnes pour administrer les affaires de la commune avec les syndics, toujours en place au XVIIIe.

En 1549, Charles de Challand acheta la baronnie, dont l'édifice principal aura été reconstruit en 1501, mais en plus petit. Les terres revendues en 1571 à la ville de Vevey, elles passèrent en 1573 au Lorrain Gaspard d'Anglure, puis successivement à Antoine d'Allinges, seigneur de Coudrée en Savoie, au Grison Jean Baptiste Rotta, en 1596 à Gabriel de Blonay. Transmise en 1661 à Françoise de Blonay, épouse d'Etienne de Tavel, banneret de Vevey, elle fut vendue en 1708 à Emmanuel Bondeli, bourgeois de Berne et bailli d'Aubonne. Elle resta dans cette famille jusqu'en 1798. Le Château fit partie du bailliage de Chillon/Vevey de 1536 à 1798.

Cette année-là, le peuple vaudois se révolte pour mettre fin à l’occupation bernoise. La révolution trouve le soutien de l’armée de Napoléon, dont l’un des principaux officiers est le franco-vaudois Benjamin Fornerod de Mons d’Avanche. Pour mémoire, le deuxième président francophone de la Confédération Helvétique, Constant Fornerod, est lui-même un ancêtre de la famille des barons actuels du Châtelard.

En 1961, les communes du Châtelard et des Planches fusionnent et rendent à Montreux son unité politique. Vingt ans plus tard, en 1983, la famille Fornerod de Mons d’Avanche acquiert le château du Châtelard pour le faire entrer dans le troisième millénaire dans le respect de son historicité.

Sources

Textes via Swisscastles Photo via Musée de Montreux

La dent de Jaman

Des randonneurs avertis disent volontiers que la Dent de Jaman est à Montreux ce que le Pain de Sucre est à Rio de Janeiro. Et comme l'aurait ajouté le chansonnier Gilles "en plus modeste, évidemment…".

Il faut dire que, du sentier qui mène à son sommet, elle offre un panorama exceptionnel sur Copacaba… Riviera. Le train à crémaillère Montreux-Glion-Naye dispose d'une station à ses pieds: elle est devenue un but de balade très populaire, notamment pour rendre visite aux chamois.

Ce sommet des Alpes bernoises, à 1'875 mètres d'altitude, tire son nom de sa forme, qui fait penser à une gigantesque canine. Depuis ce très bel endroit, on peut longer une crête et rejoindre les Rochers-de-Naye.

En hiver, on peut y descendre une piste de près de 2 km. disposant d'un téléski. Ça, ce n'est pas Rio qui l'offre…

Infos randonnées

La dent de Jaman sur Noth La dent de Jaman sur Randonnee-pedestre.ch La dent de Jaman sur IDRando