Montreux – LE SAVIEZ-VOUS?

Cette rubrique vous renseigne sur des sujets peu connus de MONTREUX.

Paru le: 08/03/2018

Montreux: antichambre de l’Europe !

On parle beaucoup de l’avenir de l’Europe. Doit-elle être une simple coopération inter-étatique comme aujourd’hui, ou devenir confédérale, voir fédérale et non-mondialiste?

C’est à Montreux que cette dernière voie a été examinée en 1947 déjà!

 

Les conceptions fédéralistes, qui visent à réduire la souveraineté des États, sont débattues au Montreux Palace en août 1947, inspirées notamment par les idées de Churchill qui disait: «il existe un remède qui, s’il était généralement et spontanément adopté par la grande majorité des peuples dans de nombreux pays pourrait, comme par miracle, rendre l’Europe aussi libre et heureuse que la Suisse de nos jours […] une sorte d’États-Unis d’Europe»

À Montreux, la participation de personnalités importantes montre l’intérêt porté aux idées idéalistes des fédéralistes. Seize pays sont représentés à Montreux ainsi qu’une quarantaine de groupements militants. Le congrès de Montreux favorise également la réaffirmation du principe de fédéralisme régional face aux thèses mondialistes alors très en vogue. Le congrès revendique la constitution d’un gouvernement fédéral européen. Les participants appellent aussi de leurs vœux la tenue d’une grande manifestation réunissant les forces vives de l’Europe. Ce sera, en 1948, le congrès de La Haye, où sera présent, cheville ouvrière de cette réunion, un «vétéran de Montreux», Hendrik Brugmans, porte-parole du gouvernement néerlandais en exil à Londres durant la guerre. Son discours, au bord du Léman, fit de lui le candidat naturel au poste de premier président de l’Union européenne des fédéralistes. Ce sera la naissance du Conseil de l’Europe, où l’exemple de la Confédération sera souvent cité en exemple.

 

Sources: Le Temps, CVCE.eu, Wikipedia.

Photo: Au Montreux Palace, en 1947, délégués suisses et européens veulent s’inspirer de la Confédération.