Montreux – LE SAVIEZ-VOUS?

Cette rubrique vous renseigne sur des sujets peu connus de MONTREUX.

Paru le: 07/10/2020

Miles Davis reçoit la chemise de Claude Nobs

C’est Claude Nobs qui le raconte:

«Miles, c’est le plus grand. Vous connaissez ma manière de travailler. Au départ, je ne connaissais personne, j’allais un peu au culot, naïf. Si je voulais aller voir quelqu’un, il n’y avait pas de raison de ne pas pouvoir le voir…

C’était à Newport, en 1964, et il faisait chaud. J’avais une chemise que j’avais achetée en Tunisie, un machin folklorique, brodé. Et Miles me voit, j’étais inconnu, je n’avais pas de nom, pas de festival, il vient vers moi et me dit: «Hey man, that’s a nice shirt», et je lui dis: «You like it?» – «Yeah, nice shirt.» J’ai enlevé ma chemise, j’étais torse nu et je la lui ai donnée. Il était étonné et m’a dit: «This is the first time anybody gives me his shirt, off his back.» (C’est la première fois que quelqu’un retire sa chemise pour me la donner, ndlr)

Voilà comment Nobs se faisait des amis parmi les musiciens.

 

(source: Montreux Jazz Festival. Miles Davis a joué dix fois au Festival dès 1973, ndlr)