Montreux NEWS

Retrouvez ici, toutes les infos, évènements et faits marquants de la vie montreusienne. La Commune de Montreux, célèbre dans le monde entier, se situe sur la rive est du lac Léman, au centre de ce que l’on appelle la Riviera vaudoise.

Paru le: 06/04/2021

La Convention de Montreux fait toujours parler d’elle

La Convention, signée à Montreux en 1936, est un traité international multilatéral qui réglemente (de manière à sauvegarder la sécurité de la Turquie) la liberté de circulation à travers les détroits turcs du Bosphore et des Dardanelles, ainsi que la mer de Marmara, des navires de commerce (quel que soit leur pavillon) en temps de paix. En temps de guerre, la libre circulation reste assurée pour les pays avec lesquels la Turquie n’est pas en guerre.

La Convention réglemente et limite également la traversée du détroit du Bosphore par les navires militaires des États non riverains de la mer Noire.

Cette Convention lie la France, l’Australie, la Bulgarie, la Grèce, la Roumanie, le Royaume-Uni, Chypre, la Russie, l’Ukraine et la Turquie.

Dimanche dernier, 104 amiraux à la retraite ont signé une lettre ouverte pour mettre en garde face à la menace que pourrait représenter la construction d’un nouveau canal à Istanbul. Lundi matin, certains de ces anciens officiers ont été placés en garde à vue.

Cette controverse, qui a pris une ampleur considérable dans la journée de dimanche, au point que les amiraux ont été accusés de fomenter un “coup d’état”, traite à la fois du projet de “Kanal Istanbul”, et de la Convention de Montreux.

Dans leur lettre ouverte, les 104 amiraux retraités ont déclaré qu’il était “inquiétant” de débattre du traité de Montreux, le qualifiant d’accord qui “protège au mieux les intérêts turcs”. “Nous sommes d’avis de nous abstenir de toute sorte de rhétorique ou d’action qui pourrait faire de la Convention de Montreux (…) un sujet de controverse”, ont-ils déclaré.

Ce lundi 5 avril, le président Erdo?an a également déclaré que la Turquie n’avait pas l’intention de remettre en question cette Convention. “Nous considérons les avantages qu’offre Montreux à notre pays comme importants, et nous resterons tenus par cet accord jusqu’à ce que nous trouvions de meilleures opportunités”, a-t-il indiqué.