Antoine Lafay, photographe de la nature

Depuis 2015, je pratique la photographie d’orages, les phénomènes climatiques, les étoiles et tout ce qui touche de loin ou de près au ciel me fascine. Je voyais les chasseurs d’orages en France ou aux Etats-Unis et me suis simplement dit, pourquoi pas moi ! Au final 5 ans plus tard, je suis toujours autant passionné.. mais j’ajoute à cela, une passion pour la faune et la flore de chez nous. Habitant les Préalpes vaudoises, Je suis toujours à l’affut ou en quête du sauvage. La nature est sensible et il faut la protéger. Je passe en moyenne une quarantaine d’heures par semaine en nature ou en ville.. eh oui, la faune est partout, même à Montreux. J’espère pouvoir montrer depuis cette page quelques merveilles de la nature, cette nature si fragile qu’il faut préserver..
Pour avoir plus d’info et voir des live ou story , je vous invite à consulter ma page Facebook et mon Instagram.
 N’hésitez pas à me donner votre avis ou m’envoyer directement un message , de même si vous voulez en savoir un peu plus , ce sera avec grand plaisir!
© Respectez svp les droits d’auteur. Me contacter si une photo vous intéresse: antoinelafay2807@hotmail.com
Ps : Toutes les photos sur mes différents réseaux sont disponibles à la vente.
Paru le: 25/10/2020

La flèche bleue..

Souvent lors d’une balade près d’un cours d’eau, nous apercevons ce petit oiseau aux couleurs vives passer à toute vitesse, il s’agit du martin pêcheur ! Un oiseau qui ne passe jamais inaperçu, on peut l’observer assez facilement dans les centres ornithologique suivant, les grangettes, creux de terre ou champ-pittet. Pour ma part je préfère le voir et le photographier dans son intimité. pour cela il faut faire un affut pour minimiser le dérangement , Pour que l’affut soit réussi, il faut tout d’abord trouver des indices de présences . par exemple un perchoir avec des fientes dessus montre une habitude de l’oiseau à se poser là pour pêcher. Ensuite ce que je fais souvent, j’imagine l’oiseau sur la branche et je sais comment sera le rendu de la photo. alors je cherche ou me positionner pour avoir l’image que je désire sans déranger l’oiseau. Plus le fond et lointain, plus le flou d’arrière plan sera homogène. c’est ce que j’ai réussi a faire lors de cette image, en essayant aussi de décentrer mon sujet afin de lui donner plus de vie.