Antoine Lafay, photographe de la nature

Depuis 2015, je pratique la photographie d’orages, les phénomènes climatiques, les étoiles et tout ce qui touche de loin ou de près au ciel me fascine. Je voyais les chasseurs d’orages en France ou aux Etats-Unis et me suis simplement dit, pourquoi pas moi ! Au final 5 ans plus tard, je suis toujours autant passionné.. mais j’ajoute à cela, une passion pour la faune et la flore de chez nous. Habitant les Préalpes vaudoises, Je suis toujours à l’affut ou en quête du sauvage. La nature est sensible et il faut la protéger. Je passe en moyenne une quarantaine d’heures par semaine en nature ou en ville.. eh oui, la faune est partout, même à Montreux. J’espère pouvoir montrer depuis cette page quelques merveilles de la nature, cette nature si fragile qu’il faut préserver..
Pour avoir plus d’info et voir des live ou story , je vous invite à consulter ma page Facebook et mon Instagram.
 N’hésitez pas à me donner votre avis ou m’envoyer directement un message , de même si vous voulez en savoir un peu plus , ce sera avec grand plaisir!
© Respectez svp les droits d’auteur. Me contacter si une photo vous intéresse: antoinelafay2807@hotmail.com
Ps : Toutes les photos sur mes différents réseaux sont disponibles à la vente.
Paru le: 18/04/2021

Ma rencontre avec le Loup ?

Souvent admiré, rêvé ou détesté, le loup fait parler de lui. En bien ou en mal, il fait sa route et suit son chemin souvent semé d’embûches. Ce soir là avec un ami, nous étions partis en quête du blaireau dans les vieilles forets jurassiennes. Nous suivions ces traces depuis plus de vingt minutes avant de l’apercevoir, chassant dans un champ. Le vent était en notre faveur car il venait contre nous et donc nous n’avions aucune chance de nous faire repérer. Nous avions notre tenue de camouflage sur nous pour être plus invisible que jamais. le blaireau remontait un champ en direction de la foret et l’avons contourner afin de le devancer et tenter un affut. Mais après quelques minutes d’attente, il avait prit une tout autre direction donc on est reparti à sa recherche pendant une dizaine de minutes environs. Les derniers rayons du soleil éclairaient la cime des sapins et nous nous sommes mis sur le chemin du retour. Mon ami marchait environ 2m devant moi quand je vis sur ma gauche la silhouette de ce que je pense être un loup.. ” Sam, Sam, il y’a un loup à 20 mètres !!! ” On se met cote à cote afin de casser nos silhouettes.. Sam ne me croit pas, mais le loup apparait devant nous.. là devant à 20 mètres.. nous déclenchons avec nos boitiers, le loup s’arrête et nous fixe mais ne sent pas notre odeur. Nous avons la chance d’avoir encore le vent de face. Le loup est là, paisible devant nous… il restera 2 longues minutes avant de partir… jusqu’à la prochaine rencontre.. Il m’est impossible de décrire la sensation de ce moment plus qu’intense. j’ai réussi à maitriser comme je pouvais mon émotion face à lui… Dame nature m’a sans doute récompensé avec cette rencontre pour tout le temps passé dehors…

Vive le Loup, protégeons le et cohabitons avec 🙂