Montreux – LE SAVIEZ-VOUS?

Cette rubrique vous renseigne sur des sujets peu connus de MONTREUX.

Paru le: 20/07/2017

Les coups de gueule de la Baye de Montreux

La Baye de Montreux a sa source à 1623 m d’altitude dans les Préalpes vaudoises, dans la région du Molard, du col de Soladier et de la Cape au Moine. Elle a une longueur d’une dizaine de km.

En raison de son régime torrentiel et du fait qu’elle coule dans le centre-ville de Montreux, la Baye de Montreux a provoqué à plusieurs reprises d’importants dégâts matériels, notamment en 1917 ainsi que dix ans plus tard le 2 août 1927 (photo) où elle a charrié un volume de matériaux divers compris entre 50 000 et 70 000 m3.

Plusieurs ponts, troncs et blocs de pierres ont été emportés. Ces dégâts ont entraîné la municipalité de Montreux à canaliser la rivière dans sa partie urbaine durant les années 1930. En 2014 et en 2017 (voir la vidéo), la rivière a tiré une grande quantité de boues et de graviers, mais les dégats ont été évités grâce aux travaux de canalisation.

La rivière a aussi son côté positif: elle a servi de force motrice pour produire de l’électricité. En 1888 elle faisait tourner les alternateurs qui permettaient de faire circuler le tout premier tramway électrique de Suisse (et deuxième en Europe), circulant entre Montreux et Chillon. Elle a également permis à des industries – qui utilisaient son débit – de prospérer au siècle dernier (moulins, scieries, ébénisteries, forges, tanneries, ou encore abattoirs).